moietitch

Aujourd’hui j’ai le goût de rendre hommage à mon homme pour ce qu’il est à travers tous ces défauts et du coup à moi pour la femme que je suis devenue à travers une grande instabilité et pleins pleins de défauts et à la finale pour le couple que nous sommes devenue à travers vents et marées. Est-ce que c’est l’homme de ma vie ? Quelle drôle de question, est-ce que quelqu’un peut réellement répondre à cela ? Une chose est certaine ici maintenant il l’est puisqu’il est l’homme dans ma vie ;).

Au printemps dernier si quelqu’un me demandait es-tu encore avec ton chum ma réponse était claire et spontanée… « OUI mais pas pour longtemps ».

Mon amoureux m’a cueilli en plein milieu de l’océan alors que j’étais sur le bord de me noyer, laissé à moi même presque morte.   J’ai l’image d’un homme qui tire son filet dans l’eau pour y recueillir à sa grande surprise les os d’une femme, plutôt que de rejeter le filet à l’eau il a su reconnaître à travers mon démembrement mon âme qui était toujours vivant. Il m’a ramené au bord de l’eau , m’a ré-animé et a reconstruit mon corps en entier avec un doigté et une patience que je n’avais jamais au grand jamais rencontré du haut de mes 46 ans pour que je puisse ré-apprendre à vivre pleinement par moi même.

Bref ceux qui ne connaissent pas l’histoire de notre rencontre vous pouvez la lire en cliquant ici: Au delà des apparences mon électro-choc amoureux.

A travers cette reconstruction j’ai retrouvé la « femme sauvage » qui s’était perdue à travers tous ses rôles dans le grand mouvement de la société. J’ai reconnecté avec mon essence malgré plusieurs mémoires qui tentaient parfois de me ramener au fond de l’océan.

À travers ce cheminement j’ai été très instable à travers mes émotions, mes décisions, mes actes, mes paroles et parfois même mes écrits…ce qui est légitime puisque j’étais en pleine découverte et la femme enfant en moi se manifestait très fortement après avoir été séquestrée pendant tant d’années. Assurément cette phase là est nécessaire pour atteindre ton authenticité et ainsi mieux te reconstruire. Aux yeux de plusieurs la perception est que tu es devenue folle mais qui sommes nous donc pour juger ?? Il est certain qu’en restant sur place tu ne risque pas d’être instable…ça c’est un fait.   Pour ma part il n’est nul doute que l’instabilité est un cycle sain pour trouver un certain équilibre assurément celle qui t’appartient pas celle qui s’apparente aux autres… pour ainsi avancer.

Imaginez l’homme qui vivait à mes côtés. Il a fallu qu’il soit COURAGEUX, FORT et AIMANT pour accepter mes périodes d’instabilité. Lui même se sentant parfois très menacé d’être carrément expulsé de ma vie, quoique à sa place je serais partie en courant par moi même. Une journée je lui dit que je l’aime et le lendemain je lui dit de ne pas se faire d’idée que nous ne passerons pas notre vie ensemble…et même de lui dire de ne pas faire de projet à long terme car on n’en a plus pour longtemps.

Est-ce qu’il est normal pour n’importe qui de se perdre et même de péter une coche à l’occasion dans une relation où tu ne comprends plus rien, où tu ne sais plus rien…quand l’autre est en pleine centre d’une quête quelconque et que son rythme n’est pas le même que le tien ?? Et bien c’est ce que mon chum vivait pratiquement chaque jour depuis le début.  Et puis merde c’est quoi ce mot la « normal » ??

Dans cette grande instabilité je me suis laissée prendre à nourrir le mental destructeur vers la fin de notre histoire d’amour. Plutôt que de voir l’homme bon qu’il est je me suis mise à « focuser » sur ces défauts…ce qu’il n’avait pas, ce qu’il ne fesait pas, ce qu’il n’était pas.  De par le fait même je le partageais à certaines personnes proches de moi qui se sont mises à remarquer aussi ces défauts et donc encourager ma décision à mettre fin à notre relation.

Jusqu’à ce qu’un jour à travers un partage une certaine personne me dise: « C’est donc l’homme de ta vie ? »…et moi de lui répondre aussitôt : « NON je ne le crois pas ». Et elle de me dire : « Mais comment le sais tu ? Tu as l’air persuadée, n’est ce pas toi qui milite de vivre le moment présent ». Et moi de conclure : « en effet mais il y a des choses qui se sentent».

Hmmmm senti ou création du mental ??? Ces paroles n’ont pas cessé de résonner en moi une tonalité complètement différente de ce que mon entourage nourrissait suite à mes partages négatifs sur la personne de mon homme. Une tonalité avec une toute autre résonnance à mon cœur et force d’admettre que mon cœur s’ouvrait telle une manifestation qui me disait de me laisser aller hors de tout doute.

Moi et mon amoureux sommes différents sur plusieurs points cette partie là est très réelle et aux yeux de certains et de moi même par moment cela pourrait m’empêcher d’avancer vers mes rêves et d’évoluer en tant que personne.

Et voilà que je décide de me tourner vers ses qualités et son don de soi qu’il me partage sans limite dans tous les sphères de ma vie tout en me laissant vivre mes trippes et mes rêves même s’il ne peut les partager avec moi physiquement, il les partage de par son écoute. Il prend soin de moi peu importe mes états d’âme, il accepte mes enfants et leur laisse toute la place qu’ils ont besoin même si on vit dans un espace limité, il travaille dans une job que pas grand monde ne ferait car très exigeante pour le body et davantage pour un homme de 51 ans mais il aime sa job et il se réveille avec un sourire à 5h00 chaque matin malgré un mal de dos visiblement souffrant et il revient malgré tout avec un SOURIRE et une bonne humeur contagieuse à chaque fin de journée.   Il m’aime sans censure et ça aussi c’est visible. En sa présence je peux ressentir l’amour réel qu’il me porte si bien sûr je l’accueille.

Il était là le BUG.. dès qu’il m’a manifesté une faiblesse de sa part, les mémoires du passé m’éveillant la peur de souffrir à nouveau je me suis aussitôt refermée à son amour pour m’ouvrir seulement à ces défauts, ce qui alimentait davantage que je devais mettre un terme à notre relation et qui de plus le propulsait vers sa noirceur à être toujours dans l’insécurité que la bombe que j’étais ‘explose’ à tout coup. Bref une « spin » malsaine qui empoisonnait de plus en plus notre relation.

De par ce constat en me foutant de ce que les autres peuvent en percevoir aujourd’hui je me rend compte que cet homme JE L’AIME et que même si je le changeais pour un plus fortuné, un plus neuf, un plus instruit, un plus actif…un plus encore avec un « fit » parfait pour moi qui je ne sais même pas s’il existe réellement… qui me dit que j’aurais droit à cet amour inconditionnel qu’il me témoigne. Après tout ça fesait partie de mes demandes de vivre l’amour dans l’acceptation des différences et ben voilà une autre demande à laquelle de toute évidence j’ai été entendu.

Aujourd’hui je poursuis ma route avec cet homme qui m’accompagne et ici maintenant il le fait merveilleusement bien. Qui peut savoir si à une certaine intersection nos chemins se sépareront à cause de prévisions fondées par la peur ou le doute de… pas moi, pas lui et encore moins les autres. Un souffle à la fois, un pas à la fois et un dossier à la fois et ce dossier s’intitule l’amour en couple et il goûte bon lorsque je le savoure pleinement et consciament et que je ne le mélange pas avec les autres dossiers.

Aujourd’hui j’ai opté pour l’amour plutôt que la perfection et le désir de toujours vouloir plus ou de paraître mieux et j’en suis très heureuse et combien je me sens tellement plus légère pour oser vivre mes rêves puisque l’amour c’est tellement nourrissant… mais force d’admettre qu’il y avait une étape à compléter avant celle ci et de loin la plus difficile….celle de réellement m’aimer assez avant d’aimer quelqu’un d’autre.   Le couple c’est une fusion de l’amour et si l’un des parties ne s’aime pas assurément la relation sera incomplète et donc malsaine.

Aujourd’hui je reconnais en mon homme, un homme courageux, fort, protecteur et aimant. Il est mon ICHA c’est le surnom que je lui ai donné un jour comme ça…sorti droit de mon cœur et c’est que très récemment que j’ai appris que ce mot voulait dire « PROTECTEUR » dans une langue autochtone. Et bien !!!! moi qui explore les profondeurs de mes racines autochtones dans la dernière année tout de même un autre beau signe de la vie que je suis sur la bonne voie ;).

Peace, luv et observez les qualités des gens qui vous entourent plutôt que leurs défauts et du même coup vous éveillerez davantage les vôtres et vous y puiserez l’AMOUR sans condition pure et intègre et au delà des perceptions fiez vous à votre instinct xxx

Discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *