immortal-soul

Lorsque je me suis retrouvée au lendemain d’un divorce, après 18ans de vie commune et 3 enfants, j’ai fait carrément des folies.  Je suis partie vers l’extrême de vouloir me retrouver seule et me purifier à « léviter » à travers la méditation pendant près de 6 mois, dans un état vulnérable au prise avec l’arrivée d’un manipulateur « narcissique » qui en a profité pour se glisser dans ma vie et me faire miroiter dans une dimension qui ne m’appartenait pas. Heureusement, comme j’étais pleinement présente dans la « conscience » j’ai pu me sortir de ses griffes avant qu’il ne fasse trop de dégâts, quoiqu’il aura réussi à s’initier ailleurs plus tard par l’intermédiaire de quelqu’un d’autre mais ça c’est un autre dossier qui est aussi réglé en date d’aujourd’hui.  Dans la transition de ce passage, je me dirigeais dans un autre 6 mois où j’entrais dans une phase d’exploration du monde externe en me permettant de faire des « nienseries ».   Ces niaiseries, je les ai fait aussi pleinement consciente et avec tout mon consentement. Certains en auront profité pour me juger et me fuir voir même me barrer de leur vie car j’étais dans un état très très « INSTABLE », d’autres qui m’auront connus uniquement dans cette période ne garde que comme seule image cette femme instable pour ne pas dire « folle » en pensant me connaitre et que c’est ce que j’étais et que je suis réellement, et d’autres savaient que cette période n’était que passagère et sont restés…et oui une période « instable » qui ne peut être évité lorsque tu as un jour, pris la route de l’inconnu, que tu te retrouve en pleine tempête et que tu décide de la vivre plutôt que de rebrousser chemin sur tes pas pour éviter les risques, parce que derrière c’était plus confortable et moins épeurant…et je sais que je n’ai pas été toute seule à vivre une telle période à travers le divorce ou peu importe la situation.  Pour ma part j’aurai vécu des pertes dans tous les domaines de ma vie dans une même année, donc j’aurai été plus qu’instable… j’aurai été démembrée, jugée et rejetée plus d’une fois, d’où mon coeur a envie de dire à toutes celles qui vivent, qui ont vécu ou qui vivront l’instabilité dans un processus de changement…femmes vous n’êtes pas « folle ».

D’où l’essentiel d’apprendre à s’apprécier et se respecter hors jugement, sans culpabilité et sans regret de ce qui a été et ce même à travers nos périodes d’instabilités, car ce mouvement aussi fait partie des cycles sains et nécessaires au processus d’évolution de la vie. Ne soyez pas honteuses ou gênées de ce qui a été fait, mais soyez plutôt fières de regarder où vous en êtes aujourd’hui et continuez à aller de l’AVANT, dans une vision claire de vos rêves en toute confiance…en vous « foutant » de ces regards qui tentent de vous ramener dans un passé qui n’est plus. ET sachez, que si ces moments sont vécus en « pleine conscience », ils ne seront que temporaires, car dans le cycle naturel de la vie…tout change et tout prend sa place là où ça se doit d’être selon nos réels besoin ce qui a plus de valeur que ce que l’on veut.

Et pour tout ceux qui tentent de vous ramener dans ce passé qui n’est plus… offrez vous ce merveilleux cadeau de vous détacher de leur regard et voir même de leur présence, ils n’ont probablement plus rien à faire dans vos vies, ici maintenant.  Soyez le chef d’orchestre de votre vie et choisissez votre symphonie, celle qui vibre au plus profond de votre coeur pour attirer les bonnes vibrations, celles qui s’uniront à toutes vos mélodies.

À toutes ces femmes qui ont vécu, qui vivent ou qui vivront l’instabilité, je vous entends et sachez que vous n’êtes pas « folles »… vous êtes belles dans votre vulnérabilité et puissante dans votre authenticité et vous êtes aimé.

Peace, luv et c’est à travers l’instabilité que l’on devient renforce notre capacité d’adaptation à tout ce qui est et par conséquent que l’on APPRÉCIE davantage la vie 😉 xx

Linda Harrisson

Discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *