12374773_10153854102929390_419778080928622562_o

3 septembre 2015:

Après un long silence nécessaire à l’accomplissement final très rapproché de mon processus de changement de la pour ne pas dire des 2 dernières années, je me permets ici de vous partager un texte que j’avais mis en ligne sur ma page personnelle en février dernier. Ce texte a été l’élément déclencheur de ma page ‘la clandestine’ qui m’a donné le gout de partager davantage avec vous, car nous avons tous un jour ou l’autre un ou plusieurs grand processus de changement à effectuer dans notre vie pour nous permettre d’évoluer en tant qu’être, et je parle de l’ËTRE à la source que nous sommes réellement peu importe les multiples rôles que l’on porte à travers la société.

Voilà peut être l’avez vous déjà vu passer autrement ce texte vous permettra de mieux comprendre l’essence de mes autres textes passés ou futurs et une partie de qui est la fille derrière la clandestine et sa mission qui est d’encourager et d’inspirer les gens à cheminer plus légèrement à travers le grand mouvement de la vie avec son bon et son moins bon.

Bonne lecture !

Février 2015 :
4 mois déjà depuis la fermeture de mes deux business et nombreux d’entres vous, amis réels ou virtuels avez demandé de mes nouvelles et peut être qu’au moment où vous avez demandé, le cœur était en phase de régénération n’ayant ainsi aucune énergie pour vous répondre.
Force d’admettre que malgré mes préjugées sur FACEBOOK, il a été pour moi un élément insoupçonné de soutien immense. Les centaines de messages en privé ou publics que j’ai pu lire en provenance d’inconnus ou d’amis de près ou de loin, ont su me donner l’énergie nécessaire pour me donner le droit de vivre ce que j’avais à vivre.
Je n’ai malheureusement pas eu l’énergie de répondre à tous et c’est pourquoi j’utilise ce même média pour répondre à quelques questions qui se répétaient parce que là maintenant j’ai le gout de le faire.
Et sachez que quoique long comme réponse ce n’est qu’une brève partie de ce que j’ai vécu…bonne lecture !

À la question : Que m’es t’il arrivé ?
Après plus de 20 ans de travail acharné dans le but de réaliser mes rêves, vivre de mes passions et me construire une vie à l’image d’un modèle préconçu par certaines programmations y compris un mariage, 3 enfants, maisons, autos, business et un bon rythme de vie que je partageais avec mon mari, je décide en 2012 de réaliser enfin quelque chose pour MOI, alors que j’avais déjà une compagnie Cardio urbain qui comptait 20 employés et qui devenait de plus en plus prospère et reconnu ainsi que mon mari avait déjà lui aussi d’autres compagnies qui devenaient tout autant et davantage prospères.
2012 : J’ouvre mon centre la base yoga pilates (après 20 ans dans le domaine de l’entrainement, plusieurs années de formation et de continuelle heures de travail comptant entre 60 et 80 heures / semaine (60 étant une petite semaine).

Je choisi une édifice neuve, un local vide en construction dont je gère tout le dossier de A à Z dans le but de me réaliser davantage tout en continuant la gestion et donner moi même des heures de cours pour mon autre compagnie CARDIO URBAIN comme je l’ai toujours fait depuis les 15 dernières années en plus de la gestion administrative de la compagnie de mon ex (studio party time que nous avions bâti ensemble il y a 20 ans sans y avoir mis mon nom sur papier à l’époque puisque l’on était persuadé que nous, c’était pour la vie ☺) étape accepté puisque c’était au départ SON rêve à lui.

Bref pourquoi ne pas avoir profité du résultat des fruits de nos dernières années de fou pour enfin vivre plus tranquille et osez s’offrir du temps de qualité ? Semble t’il qu’à mes 42 ans, âge où les hormones des femmes se manifestent fortement, le projet d’un centre de yoga extraordinaire était plus fort que tout pour moi. Un tremplin pour la réalisation d’une suite de rêve.

2013 :
A travers ma première année dans les activités du centre, je me tapais au minimum 80 heures par semaine à en dormir même à plusieurs reprises dans ma salle de yoga, me disant que de toute façon ni mari, ni enfant ne se rendrait compte de mon absence puisque je rentrais lorsqu’ils dormaient et repartais aussi tôt le matin, avec une certaine compréhension de mon mari bien sûr.

Résultat : Après plus de 18 ans de vie commune, le couple s’étant complètement éteint à travers une soif du succès faisant partie de chacune de nos personnalités, moi et mon compagnon de vie nous prenons la décision commune de nous séparer et de continuer nos chemins l’un sans l’autre. Malgré tous nos efforts pour demeurer un couple à jamais nous nous rendons compte que nous étions plus amis, conseillers et associés d’affaires que couple amoureux, croyant à l’époque avoir été un couple exemplaire mais les affaires ayant pris le dessus.

Même si la décision était commune et en parfait accord pour ne pas dire même excitante, il n’en demeure pas moins qu’il y avait un deuil des 18 dernières années à faire (famille, présence, partage de la demeure familial et professionnel…)

À travers ce deuil, je dois me reconstruire en tant que personne indépendante ce qui inclut mentalement et monétairement. À travers cette année là des émotions que j’avais oubliées depuis trop longtemps ont émergé de mon être profond. En fait la fille dure et intouchable commence à réaliser à cet instant qu’elle a un cœur.

J’accepte et j’accueille avec enthousiasme ce cycle de ma vie où certaines folies se succèdent, comme étant un cycle nécessaire de transformation pour enfin commencer à découvrir qui je suis vraiment en-dessous de ce corps d’acier et toutes ces couches accumulées de paraitre.

Mais force d’admettre que je ne dois pas oublier que je suis aussi dans la construction d’une nouvelle business tout en continuant à diriger mon autre (cardio urbain) et ses 25 employés et oups mes 3 enfants ados, loin d’être l’étape la plus tranquille et facile de l’évolution de nos enfants qui plus, vivent aussi un deuil suite à notre décision de divorce.

Et comme j’ai décidé de laisser la demeure commune à mon ex pour obtenir ma part de sous pour l’investir dans la réalisation de mon centre, je dois donc me trouver un logis tout meublé puisque je n’ai déjà plus rien et que je ne peux rien acheté car et bien oui dans la foi en la réalisation de mon rêve d’obtenir le centre de yoga le plus hot de Québec je me suis endetté à la limite permise et comme les premières années de business sont ‘ruff’ je subvient aux paiements du centre avec ma part de divorce et mon autre compagnie.

Novembre 2014 :
Après plus de 2 ans d’efforts acharnés, n’étant déjà plus sans le sous, entrainant mon autre compagnie, ma santé mentale et physique dans la croyance de mon rêve, la réalité ne me laisse nul autre choix que de baisser les armes, déclarer faillite et fermer les portes de mon centre.
Non que les efforts n’y étaient pas (peut être trop) et que la clientèle n’y était pas (quelle merveilleuse clientèle j’ai eu). Je ne dénigre rien de ce qui a été fait à l’exception de ne pas avoir écouté mon ex qui tentait de me persuader que le coût du loyer de 12 000$ par mois (oui oui 12 000$ il n’y a pas d’erreur) était beaucoup beaucoup trop cher pour un tel projet à Québec. Mais pour moi les discours tel que « J’aurais donc dû » ne font pas partie de mon langage et surtout j’avais une sacrée tête dure.

On dira que j’ai été conne ou encore d’une persévérance incroyable mais j’y croyais tellement que j’ai effectivement tout risqué et j’en passe.

Ne me sortant plus de salaire depuis déjà 2 mois, je me retrouve littéralement sans le sous ni aide financière dans un état que je reconnais aujourd’hui comme étant ‘dépressive’ sans oser sortir de mon chez moi empruntés pour les mois de novembre et décembre 2014.  Je vis tel un ermite.

Février 2015:
Une belle leçon d’humilité, aujourd’hui je donne des cours pour ma plus grande compétitrice de l’époque, et ceci ne suffit pas à subvenir à mes besoins. Naturellement lorsque l’on est en affaires nous n’avons aucune aide financière (chômage, bs ou autre…). Mais j’ose me donner le temps de me remettre sur pied en tant que personne et me garder le choix de faire quelque chose que j’aimerai (c’est pourquoi je continue pour l’instant dans le monde du yoga) et au moment opportun il se présentera autre chose qui m’aidera à me reconstruire matériellement.

PLUS d’un an et demi après ma séparation ça fait 5 déménagements que je me tape et un sixième à venir en mai, puisque je ne peux que louer des emplacements tout équipéS car je n’ai pas encore les moyens de me refaire matériellement et après une faillite avouons-le, ton nom est ‘FAILED’ au bureau de crédit ce qui fait peur à certains proprios pour te louer, ils ne te rappellent juste pas… et moi qui a toujours eu un bon nom et surtout travaillée à être respectée par les établissements financiers toutes ces dernières années.

C’est ce que l’on appelle perdre tous ces points de repères, tout ce qui a été construit dans ta vie des 20 dernières années s’est littéralement écroulé sous tes yeux, de quoi te faire sentir errante à travers la vie. Tout sauf tes 3 enfants et tes connaissances mentales et j’en remercie la vie chaque jour.

À la question comment je vais ?
Je dirais que je laisse couler, je ne suis pas encore totalement sorti de tout cela bien évidemment. J’aimerais bien dire que je vis d’amour et d’eau fraiche mais ce n’est pas la réalité.   Quoique en juillet dernier (2014) alors que j’étais dans une des phases très creuses sentant ce vent de merde toujours de face et de plus en plus fort, j’ose admettre que je n’avais plus foi en RIEN. La journée même de ma fête alors que j’avais pleuré toute la journée (pas encore assez pour libérer ce que j’ai refoulé pendant les 20 dernières années), la vie m’a mise sur mon chemin un ange en plein show de Brian Adams à travers des milliers de personnes, une histoire irréelle, un contact visuelle à distance et VLAN…. (la suite dans un autre histoire ☺)

Alors que j’avais décider de fermer les portes à l’AMOUR pour un certain temps, la vie m’a imposé un homme qui ne reflétait en rien mon style ni physiquement, ni de par son historique de vie, ni de par son statut social, un bon pied de nez à moi et mes jugements selon l’apparence et le statut. Mais aujourd’hui je comprends pourquoi il a été mis sur mon chemin, sans lui je ne peux imaginer où je serais. Il a su traverser avec moi cette phase difficile de ma vie et me supporter chaque jour peu importe mon état d’âme, Il a su faire de ce douloureux passage un passage plus léger me donnant le droit de vivre des moments heureux et par-dessus tout m’encourageant à laisser place à cet état de vulnérabilité que je n’avais je crois jamais réellement connu. Il a été mon ange, mon pilier, mon guide pour me reconnecter à l’essentiel, une demande que j’avais formulée à mon moi supérieur avant le début de cette chute ‘retrouver l’essentiel’.
Demandez-moi si les miracles ou certaines forces d’attraction existent et je vous répondrai OUI sans aucune hésitation. MERCI mon amour d’avoir été et d’être encore là.

Comment je vais ? Je fais confiance à nouveau en la vie, je sais que ma passion du yoga et toutes mes connaissances acquises des 23 dernières années de l’entrainement et du corps humain est et sera toujours. Mes enfants m’aiment dans mon nouveau rôle de maman DISPONIBLE et mon nouvel homme m’aime dans mon état le plus vulnérable. Je laisse le temps à mon corps et mon esprit de se reconstruire en acceptant les pertes même si parfois encore douloureux mais de plus en plus acceptables. Bref j’ai des journées UP and DOWN et ça malgré certaines écoles de pensées, pour moi ils sont nécessaires à mon évolution.

Par dessus tout j’apprends ce que je n’avais jamais réussi à acquérir dans ma vie….LA PATIENCE et la foi en l’action à travers l’inaction, le mouvement à travers le lâcher prise. Après tout les 20 dernières années étaient assurément un tremplin et une école vers un avenir meilleur, puisque aucune étude, certificat, livres ou diplôme n’équivaut à L’EXPÉRIENCE sur le terrain. Et là croyez-moi je vis une session des plus intensives.

À l’affirmation PAUVRE petite ?
PAS DU TOUT. Si vous trouvez que je fais pitié c’est donc dire que vous vous sentez supérieur à moi ☺. Bref c’est certain que ce n’est pas la joie mais je considère que je deviens une femme meilleure que je ne l’étais et ça, ça ne s’achète pas.

À la question (dans certaines têtes présentement qui feront semblant de ne pas m’avoir lu) pourquoi elle a divulgué ça en public?

Avant tout à ce jour je viens de franchir une étape importante qu’est la peur du jugement des autres qui m’a irrité et empoisonné depuis que je suis né.   Je n’ai plus envie de faire semblant plus rien à cacher puisque je n’ai plus de business à tenir sur mes épaules et si un jour la vie me plaçait à nouveau dans cette position d’entrepreneur je le serai le plus purement possible sans cachette et sans paraitre et les gens qui m’encourageront seront des gens qui apprécieront la réelle personne que je suis et qui tout comme moi savent que la perfection n’existe pas.

En espérant pouvoir vous partager dans un avenir rapproché certains témoignages qui pourront vous aider à continuer vous aussi à cheminer avec force et courage à travers ce mouvement inévitable de la vie (votre histoire et non la mienne).

En finale MERCI à vous tous qui me donner un petit coucou une fois de temps à autre, même si je ne réponds pas toujours sur l’immédiat sachez que ca fait énormément de bien au cœur et à l’âme de voir qu’il y a encore des gens qui pensent toujours à nous peu importe notre situation sociale (car force d’admettre que certains ont pris leur distance suite à cette chute sociale, une épuration naturelle qui avouons le fais mal sur le coup mais que tu comprends assez rapidement comme étant nécessaire pour la suite de ton cheminement…merci la vie).

PEACE. LUV AND HAPINESS XX

Aujourd’hui septembre 2015…
Pas encore un an de passé depuis les faillites mais déjà beaucoup de cheminement à travers ce gros processus de changement…des bons et moins bons moments que j’ai dû accepter et accueillir pour mieux comprendre ce que j’avais à apprendre et surtout quel était ma mission de vie ici maintenant et à venir mais par-dessus tout la découverte de la vrai femme que je suis, ne reste qu’à l’accueillir entièrement en tout humilité maintenant.

merci à vous de me suivre à travers mes histoires non-linéaires

Bienvenue à vous nouveaux lecteurs en espérant que vous trouverez une fois de temps à autre ne serait-ce qu’une parcelle de source d’inspiration à travers mes textes qui relèvent tous de faits réels vécus et de connaissances acquises mais par dessus tout expérimentées sur le terrain 😉

Peace, luv and…..tout ce que vous désirez xx

Discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *