QUIZ_Le-temps-obsedant_6474

Par ces « temps-ci » je trouve triste de voir des proches, connaissances ou encore de lire la détresse des gens face à un changement externe hors de contrôle versus leur réalité profonde (état) sur laquelle ils ont un grand pouvoir inestimable pour le transmuter.  J’entends une certaine détresse et ou frustration face à un sentiment d’impuissance de pouvoir contrôler ce qu’il se passe en eux.  Fatigue, irritabilité, baisse d’énergie, manque de concentration, baisse de libido pour n’en nommer que quelques uns.

Une course contre la montre dans le désir de récupérer un passé qui n’est plus ou d’atteindre un futur non fondé plus vite que ….la vie. On voudrait à la fois avoir plus de temps dans une journée pour pouvoir s’en rajouter davantage sur notre pile d’obligations.  Preuve est on a reculé l’heure. Combien d’entres vous en ont profité pour dormir une heure de plus ou se coucher une heure plus tôt à l’écoute du besoin de transition de notre corps à ce changement réel, incontrolable et irritant physiologiquement et par conséquent physiquement et psychologiquement ? J’en connais peu. On se fie continuellement à des chiffres qui s’affichent sur des horloges dans l’espace temps ce qui est naturellement essentiel à notre rythme de vie (boulots, loisirs)….mais quand est-il de notre horloge biologique ?

On continue à courir et à courir… boulot, enfants, loisirs et s’il reste du temps le chum ou la blonde et s’il en reste encore peut être que je m’offrirai du temps…ou encore si je veux m’en offrir jettons la blonde ou le chum pour nous faire de la place à nous. Bref tout est question de priorité.  On néglige l’essentiel de la vie pour arriver à atteindre un but ou objectif qui au bout du compte nous prive de toutes nos belles possibilités de capacité à atteindre ce même but avec plus de légereté et moins d’effort.

– Chéri c’est juste une période de transition ça va passer laisse moi du temps (et le couple s’effrite)
– Je me sens irritable et impuissante face à mon indisponibilité et mon manque de patience envers mes enfants (moins à l’écoute)
– Je n’ai pas le temps de voir mes amis (sentiment d’isolement)
– Je suis trop dans le jus par manque de temps je vais ‘skipper’ mes cours de loisirs (yoga ou autre…) – (accumulation de stress)
– Je suis tellement stressé, j’aurais grandement besoin de m’offrir un petit quelque chose pour moi mais j’ai pas le temps maintenant plus tard (on manque de plus en plus d’air et d’espace…et le mental fait des siennes)
– je travaille tellement que je n’ai pas le temps de profiter de mon argent mais c’est pas grave j’ai des projets pour le futur (où serez vous dans le futur)

Bref le temps, le temps….toujours le temps…  Une question de chance ou de priorité ?? Pour moi c’est une nouvelle priorité qui a totalement changé ma vie et ma santé en globalité.

Toutefois il n’y a pas si longtemps j’étais de celles qui vivaient à un rythme plus qu’effrené en affaires, continuellement pleine de projets, avec 3 kids, …et ah oui un mari… performance par dessus performance et toujours à la recherche de rien de moins que du PLUS ce qui incluait plus de temps pour peut être un jour prendre du temps pour moi mais d’ici là j’avais pas le temps puisque je devais performer pour mon ego et ma réputation.

Dans la négligence de mon temps à toujours vouloir contrôler chaque décision que je prenais certaines décisions ont générées des dommages collatéraux pour moi et autour de moi. Ai-je des regrets ? Puis-je récupérer les pots cassés ? Ai-je abandonné ?  Pour moi la réponse est non pour toutes ces questions….  Le passé est le passé ce qui a été fait est fait et oh que non je n’ai pas abandonné.

J’aimerais tellement pouvoir vous partager une compréhension de la définition réelle du lâcher prise. Pour certains l’état de vulnérabilité et de lâcher prise peut tellement paraître comme un abandon et susciter un effet de faiblesse qui ne peut être afficher au sein de notre société et pourtant…il faut être courageux et fort pour osez afficher sa vulnérabilité et lâcher prise devant une conscience de ‘trop plein’, lâcher prise étant d’arrêtez le mouvement en surface pour OBSERVER et ACCUEILLIR ta réalité et la réalité étant que tu es VIVANT et si tu prends ce temps de lâcher prise pour renforcir tes racines tu demeurera stable peu importe le mouvement qui secoue la surface…entre autre.

Vous savez quand votre conjoint, amie, enfants….. vous propose un beau voyage pour vous faire réaliser que vous êtes sur le bord de « péter les plombs » et que vous répondez : T’es tu malade tu vois bien que je suis dans le jus et que c’est pas le temps….

Cette réponse et bien d’autres qui peuvent vous venir en tête….et bien vous avez peut être passé à côté d’une source d’énergie puissante vers la poursuite et réalisation de vos projets et rêves de vie. Il est évident que si vous aviez été à l’écoute de votre intelligence de vie ça aurait été plutôt YÉÉÉÉÉ quelle magnifique idée et cette réponse à elle seule aurait suscité en vous une source d’énergie qui aurait certe apaisée votre état. Juste le fait de prendre une décision bonne pour nous peut être parfois très difficile mais lorsque l’on ose se dire oui je sais que ce sera bon pour moi et je l’accueille SANS culpabilité vous n’avez pas idée comment c’est puissant. C’est un peu ça le lâcher prise….lâcher prise de toujours vouloir ‘RÉFLÉCHIR’ sur tout, s’assurer de prendre la bonne décision., qui sait vraiment si c’est la bonne….à trop vouloir réflécir et bien le ‘temps’ passe et on passe aussi à côté de quelque chose. SENTIR, PERMETTRE et se donner le droit de….sans analyse et sans jugement…c’est aussi ça le lâcher prise. Il y a des moments pour contrôler et d’autres pour lâcher prise intégrer et refaire le plein.

En fait avez vous des rêves ? Avez vous une liste de priorité sur l’ordre des choses les plus essentiels à votre vie ?

Un petit exercice très facile à faire est d’établir une liste des priorités.

Enfants, travail, ami, conjoint, moi (santé)
Travail, enfants, conjoint, moi (santé), ami
Ami, conjoit, travail, santé, boulot….

Ça vaut la peine de voir quelle est votre liste de priorités dans cet instant ici maintenant de votre vie et peut être d’y apporter les ajustements nécessaires si vous notez un déséquilibre dans votre état.

Pour ma part au cours de la dernière année j’ai compris une chose, et j’aime troujours préciser que je n’ai certainement pas la vérité infuse mais tout de même une réalité prouver dans différentes sphères de nos vies (scientifique, fondamentales, innées) et des générations passées.  Si on a pas la santé comment peut on subvenir à notre liste de priorités peu importe l’ordre qu’on y accorde. Et la santé pour vous c’est quoi ? Un bon cardio ? Ne pas être malade ? Une belle image ? Un beau corps ? Et bien selon les médecines traditionnelles et l’OMS

La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. La santé est établie en NOUS.

C’est tu pas assez beau ça….serais-je réaliste de dire que je souhaite mourir en santé ?

Malheureusement trop d’entres nous continuent à brûler les ficelles en continuant à vaquer à leur travail, training et obligations de toutes sortes aucunement à l’écoute de leur état général et de leur ‘horloge biologique’ se disant en santé car ils performent et ne sont pas malade mais pour certains d’entre eux ils sont dans un état d’errance à travers leur rôle aucunement somnolant dans une routine continuelle aucunement conscient de l’essence même de la vie…triste constat de notre réalité actuelle.

Et j’entends parfois confondre ‘prendre du temps pour nous’ avec ‘égoisme’… loin de là comment peut on aimer autrui si on est épuisé, irrité et que l’on n’aime pas la vie qui circule en nous.

En résumé ce que j’ai envie de vous dire face à mes dernières observations c’est que vous n’avez pas à avoir honte d’être fatigué ou irrité. Cette sensation de faiblesse et de honte de peur de ce que les autres vont penser pourrait vous mener à votre propre destruction (psycho-émotionnel ou physiologique). Arrêtons de fuir notre réalité et assumons-la ici maintenant pas demain…qui sait si demain sera encore présent.

Le temps est une question de perception et oui une simple question de perception. Arrêtons de courir après le temps et accordons-nous la permission de vivre ici maintenant à l’écoute de notre réalité et d’y apporter les ajustements nécessaires au fur et à mesure que l’on observe qu’il y a un déséquilibre ou même en prévention de…et vous verrez que la poursuite de vos rêves et réalisations de projets de vie ne seront plus une question de temps mais de pur sensation de bien être dans votre cheminement de vie. Et alors vous pourrez affirmer haut et fort que vous êtes en pleine SANTÉ. Et la notion du temps deviendra plus saine.

Sur ce gens de coeur….BONNE JOURNÉE et je vous souhaite la force d’oser vous faire du bien 😉

Sans jugement, sans critique….
Peace, luv and… be healthy xxx

Discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *