IMG_0329

Lors d’un enregistrement de radio web pour une émission d’une amie, la question « as tu des regrets ? » m’a été posé. Comme le sujet portait sur mes faillites et mon divorce je lui ai répondu sans aucune hésitation « AUCUN »…du fait que cette période turbulente de ma vie fût une des plus enrichissante en expériences et en connaissances.

Plus tard je me suis posée à nouveau la question en ce qui avait trait à ma vie entière et la réponse fût immédiate : OUI.   Bien entendu je suis consciente que si je changeais ce qui a été, assurément ma vie ne serait pas la même… J’ai pardonné mon passé mais si la vie me donnait une 2e chance assurément je la prendrais pour mes enfants.

Il y a des choses qui ont été et qui dans une même vie sont source d’évolution pour une 2e chance de renaissance, l’appel du changement que nous aurons tous un jour ou l’autre certain l’écouteront d’autres préféreront ne pas l’entendre. Mais dans certains domaines malgré notre bon vouloir la vie passe et la 2e chance ne se représente juste pas.

La vie m’a donné le magnifique cadeau d’avoir 3 enfants que j’adore.  J’ai mis mes enfants au monde tout en me construisant une situation sociale ce qui combinait situation familiale, situation professionnelle, situation personnelle comme nous le fesons pour grande majorité d’entre nous. J’ai passé ma vie professionnelle en avant plan en me persuadant que c’était pour assurer un meilleur avenir à mes enfants. Le peu de temps que j’avais de libre était pour les élever ne laissant peu de temps pour leur démontrer réellement mon amour et ce même s’ils représentent les plus beaux cadeaux que la vie m’est offerte. Il fallait avant tout s’assurer qu’ils fassent partie de l’image de la famille modèle, famille parfaite, enfant modèle, étudiant modèle (bonne note, exemple sportif, loisirs, impeccables, polies…).

Oui j’ai élevé mes enfants pour leur bâtir un avenir plutôt que de les accompagner dans leur cheminement de vie tel que devrait être le rôle d’un parent pour leur démontrer que l’amour est plus fort que tout, que la différence telle quelle soit est parfaite dans un monde imparfait car elle est authentique et aussi précieuse que la version originale d’un œuvre d’art, que l’amour est source de compassion et de pardon, que la créativité est tout aussi importante à leur réussite que le français et les math, que de développer leur sens et leur conscience est un incontournable pour éveiller ce pouvoir qu’ils détiennent tous qu’est l’intuition et pour limiter les dégâts d’un mental trop sollicité, que le pardon est libérateur et que OMG combien j’aurais tellement aimé profiter de chaque moment de leur petite enfance qui elle, ne se représentera plus jamais plutôt que chercher à les préparer à un futur non fondé.

Oui j’ai « programmé » mes enfants à suivre des shémas préconçues de la société moderne.

Oui j’ai un regret c’est de ne pas avoir passé plus de temps avec eux lorsqu’ils étaient bébé, de ne pas avoir été parent accompagnatrice plus souvent lors d’activités scolaires, de ne pas avoir fait l’école buissonnière une fois de temps à autre avec eux, d’avoir voyagé avec eux plus souvent, d’avoir priorisé les horaires rigides plutôt que de les laisser vivre les moments magiques de l’instant présent de la petite enfance ces moments simples à passer le temps à être juste ….ensemble.   Juste un peu PLUS de RIEN….

Lorsque nous devenons parents nous recherchons en grande majorité à quelque part cette quête de réussite dans nos rôles, d’être le bon modèle des images préconcues de la société. Le regard des autres nous contrôle tellement.  Ils ne sont pas nés que déjà ont veut leur assurer une sécurité financière sous quelque forme que ce soit, ils sont encore dans leur petite enfance et on leur impose déjà notre rythme de vie effrené… la garderie, les cours de ci et de ça, les agences, les loisirs… tout ça on le fait par amour je le sais et je ne le juge pas.   Mais pensez y donc ! est-ce qu’ont leur laisse réellement vivre leur petite enfance pour leur permettre de se découvrir eux même dans leur authenticité pour devenir des êtres à part entière ?

Aujourd’hui la vie me donne une 2e chance de me reprendre pour les accompagner du mieux que je peux mais à 14, 18 et 20 ans vous comprendrez que je dois leur faire comprendre qu’il faudra déprogrammer progressivement certaines choses pour accéder à tout ça sans les rendre dingues.

Il n’est assurément pas trop tard pour eux mais pour moi, le temps a passé et leur petite enfance aussi et la vie ne me donnera plus jamais la chance de pouvoir caresser leurs minis petits pieds, recevoir leur bisous baveux que j’adorais tant, pincer et mordre leurs grosses bajous de bb, savourer la magie derrière chaque passage de découverte et leur réaction d’émerveillement spontanée qu’il en émerge, les regarder dormir le coeur gros en réalisant la beauté de cette pureté, être capable de les entourer les 3 en même temps dans mes bras toute une soirée ou une journée à tout simplement les aimer…

Donc puisque l’on est ici maintenant je dis à mes amours :

Oubliez tout ce que je vous ai dit….Ne défiez pas les règles mais vivez les à votre manière selon votre essence tant que votre intention part de l’amour (amour pour tout ce que vous faites, pour ce que vous êtes, tout ce qui est) et de vos sens et votre intuition ainsi votre mental deviendra votre allié vers un cheminement plus glorieux. Prioriser de vous construire une vie ici maintenant plutôt que de passer à côté de l’essentiel tout au long de votre vie pour une réussite sociale.

Soyez curieux osez poser des questions réelles qui surgissent à votre esprit peu importe le domaine sans avoir crainte de passer pour un(e) con(ne) ainsi vous élargirez vos connaissances et votre confiance.

Reconnaissez la force comme votre plus grand allié pour osez être vous même plutôt que pour impressioner qui que ce soit et à travers cette force d’être vous y retrouverez votre grand potentiel, votre réel pouvoir celui qui vous permettra de vivre pleinement et qui vous guidera vers la réalisation de vos rêves.

Malgré que nous serons toujours là pour vous accompagner, votre vie vous appartient il n’en tient qu’à vous de faire le choix de la saisir ou de la laisser s’écrouler devant vos yeux.

Il fût un temps que  je ne comprenais pas ce qu’étais d’aimer avec détachement ce qui me paraissait totalement inconcevable en tant que parent.  Aujourd’hui je vous jure que j’en comprends le sens et rien à voir avec moins aimé si ce n’est que de comprendre qu’aucune vie ne devrait être contrôlée ou dessinée par qui que ce soit d’autre que celui qui en est porteur.

Et à la finale à mes amours je dis:  même si je me suis pardonné, je vous demande pardon de ne pas avoir été pleinement présente dans mon rôle de maman sans doute que si j’avais su tout ce que je sais aujourd’hui ma présence aurait été réelle plutôt qu’accessoire.

Et bien voilà pourquoi ne pas permettre à nos enfants d’accueillir leur authenticité et celle des autres dans l’amour et le respect pour un meilleur développement de leur être et une meilleure réussite de leur vie et de notre côté ajuster notre rôle à être simplement de bons modèles de présence réelle plutôt qu’esthétique.

Simple question de perceptions, de réflexions et de priorités…respect :)

Sans critique, sans jugement !
Peace, luv et profitez de la pureté de vos amours xxxxx

Discussion

Comments (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *