rêves

Depuis quelques jours la vie qui était devenue plus douce au cours des derniers mois m’a littéralement envoyé quelques «tests» pour mettre à jour mes connaissances.

Comme dans plusieurs domaines professionnels il est primordial de se mettre à jour de temps à autre pour pouvoir continuer à remplir nos fonctions dans la réalité du moment présent, celle ci étant tout comme la vie en perpétuel mouvement.

Force d’admettre que j’ai été très fière de ma façon d’accueillir l’instant du moment présent…c’est à dire du moment où j’ai reçu quelques coups, les réactions programmées et spontanées de mon passé ne semblent plus être de ce monde ce qui est déjà en soit un très grand pas pour moi.   Le message que mon cœur me dicte maintenant c’est de prendre une pause pour observer et accueillir avant d’agir.

Ce que j’observe c’est que le mode « action » est devenu un peu trop « gourmand »… comme si après avoir accueillie et observer il voulait prendre de l’avance non pas pour régler ce qui était mais ce qui serait aussi. Mais qu’est-ce qui serait réellement si je n’ai pas encore juste intégré ma première action ? Comment pourrais-je prévoir à l’avance la suite ?

La beauté de tout cela c’est que maintenant à travers mon cheminement et les différents outils que j’utilise (méditation, yoga, lecture, et vivre en toute simplicité ceux ci étant les coffres qui renferment plusieurs autres outils) j’ai rapidement un système du style « alarme » qui s’active lorsque je ne suis pas sur la bonne « trac ».  Et bien voilà qu’il s’est activé et mon action d’urgence fût immédiate.

Me ramener dans le « ICI MAINTENANT » qui avait fuit subtilement à travers les nuages de mon esprit 😉

Je me rends alors compte qu’à travers ma passion de transmettre je me suis perdue à travers un océan de possibilités qui m’a projeté à travers cette ancienne toxicomanie qu’est la soif de vouloir toujours plus…ce qui m’a projeté sur la rive de l’insatisfaction, du jugement, de la comparaison et du doute.

Et comme je suis maintenant bien connecter avec ma source…l’abondance de la vie me projette face à plusieurs situations miroirs du passé que je ne veux plus vivre pour me ramener davantage vers la bonne route. Vive la méditation pour cette ouverture aux signes que la vie tente de nous transmettre.

À partir de là, le constat de ma réalité me force à m’éloigner du monde virtuel pour me reconnecter avec moi même et observer où je me suis égarée (un petit 48 heures sans internet ça fesait un bail, j’avais oublié que quoique bien utile internet n’était pas un service essentiel à ma survie…).  À travers mes expériences passés la vie m’a appris que si je ne vais pas trop vite j’ai plus de chance de retrouver mon chemin lorsque je m’égare, cette partie étant maintenant bien intégrée en moi je retrouve donc la route vers le chemin de la patience…c’est ici que j’ai pensé prendre un raccourci et que je me suis égarée.

Assise au resto devant une amie qui ne cesse de dire dans presque toutes ces phrases : «  J’ai HÂTE à ci, j’ai hâte à cela, j’ai hâte d’avoir du temps, J’ai hâte, j’ai hâte…. » je souris et de lui dire tout en douceur : « Pendant que tu as « hâte » il y a tant de belles choses qui passent devant toi et que tu ne vois juste pas »… un reflet miroir entre autre de mon ancien monde qui me ramène à ma réalité d’aujourd’hui avec une grande fierté d’être consciente que je ne veux plus y remettre les pieds.

Et bien voilà je reprends la route sur le chemin de la patience et tout à coup le soleil est de retour.

À vouloir tellement arriver à…. je me suis surprise à être absente. Absente à la beauté de ce qui est, absente à mon regard celui qui écoute, qui sent, qui goûte, qui touche et qui ressent ce qui ne se voit pas et pour moi il est maintenant non négociable que c’est à travers ce regard présent que le monde est extraordinaire. La beauté de tout cela c’est qu’une fois que tu y as goûté pleinement à ce pouvoir réel du moment présent et que tu viens pour retourner dans ton ancien monde « illusoire » tu le ressens assez vite à condition que tu sois connecté à ta source (ton cœur) et alors croyez-moi le choix n’est pas difficile.

Et me revoici à vous dire ici maintenant : Merci la vie pour tes récents petits « tests » (tellement doux maintenant) qui m’ont aidé à prendre les bonnes décisions et faire les bonnes actions en respect avec mes valeurs qui demeurent toujours dans l’authenticité, l’intégrité et l’amour. Et de lui ajouter que je suis prête à me soumettre avec humilité à tous les « tests » qu’elle jugera nécessaires à ma pleine évolution.

Et pour vivre sa vie pleinement ici maintenant il faut juste être PRÉSENT à l’expérience de chaque moment, chaque pas, chaque souffle qui nous est offert sans avoir « hâte » d’être ailleurs.

Au moment où je vous écris je suis avec le moment présent et si je suis présente il m’accompagnera tant que je le voudrai. C’est à travers cette présence que j’ai le goût de vous transmettre toute la beauté que je perçois à travers ce monde mais malgré mon bon vouloir et tout mon amour je comprends qu’il vous est impossible de voir avec mes yeux…mon désir étant du moins de vous inspirer à ouvrir les vôtres à travers cette même présence qui vit en vous.  Le pouvoir du moment présent…l’avez vous vu aujourd’hui ? Si vous ne l’avez pas vu posez vous la question ? « Où étais je donc ? » ou encore « où suis je ? » et si vous avez réellement envie qu’il vous accompagne : ralentissez, ouvrez les yeux et saisissez le un souffle à la fois, un pas à la fois, il est juste là dans cet espace qui se situe entre le passé et le futur, cet espace qui ne se voit juste pas mais qui se vit pleinement.

Peace , luv et apprécions ce qui est ici maintenant pour vivre pleinement le magnifique parcours qui nous est offert à travers la réalisation de nos rêves…et qui peut nous confirmer que nous atteindrons le rêve lui même ? En sachant cela moi j’opte pour m’offrir un parcours de rêves 😉 et vous ?

Gratitude xxxxx

 

Discussion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *